Oui, il y a une vie après la dépression.

Quand nous nous retrouvons dans la spirale de la dépression et que plus rien ne va dans notre vie ! Quand, jour après jour, la journée est plus ardue, que nos idées sont encore plus embrouillées que la veille, que nos forces s’étiolent encore et encore…. !

En ces moments de très grandes turbulences, il nous est impossible de penser, ne serait-ce qu’une seconde, que la vie reprendra peu à peu un bon jour…. c’est tout à fait normal.

Comment le pourrions-nous? Alors que la vie glisse doucement entre nos doights, pourquoi croire à ce qui nous semble tout à fait improbable à ce moment précis?

Ayant subi cette descente en enfer à deux reprises et vécu plus de cinquante ans dans la grisaille et très souvent dans la grande noirceur, il m’était impossible de songer à des jours plus heureux.

Pourtant, aujourd’hui, je savoure la vie avec goût et profite de chaque moment qui se présente à moi, comme un gamin toujours en émerveillement, découvrant une nouvelle vie s’ouvrant devant lui. 
J’ai retenu, des dernières années et particulièrement de ma dernière dépression, les leçons suivantes. Pour qu’enfin la vie nous ouvre les bras à nouveau et que nous l’apprécions encore davantage, il nous faut très souvent et malheureusement toucher le fond du baril.
Mais, il faut plus que ça…..le fait de toucher le plancher de notre vie fait en sorte que nous avons là l’occasion unique à ne pas rater, de repartir avec des fondations, des balises et de nouvelles façons de penser et d’agir que nous n’aurions jamais imaginées avant notre chute.
Cette longue route vers la remontée à une vie plus saine, dans tous les sens du mot, ne se fait pas sans accrocs, peines et questionnements. Par contre, c’est une chance unique que nous avons de nous débarrasser de nos vieux démons, nos vielles habitudes, nos mauvais plis de longue date et nos habitudes malsaines, pour faire place à ce que nous désirons enfin faire et avoir pour savourer enfin une vie meilleure, une vie à notre image et que nous méritons.
Non seulement la vie après la dépression est possible, mais elle est là, qui vous tend les bras avec tous les espoirs d’une vie meilleure et non d’une simple existence comme nous subissions il n’y a pas si longtemps.
Voilà le message que je voulais vous offrir amis lecteurs. Petits pas à petits pas, reconstruisez-vous avec minutie et sagesse, prenez le temps de prendre le temps de faire les choses et sachez garder le bon grain de l’ivraie….. Après tout, vous allez vivre encore très longtemps heureux, c’est la grâce que je vous souhaite.
Serge Larochelle, auteur-conférencier