Les confidences des gens.

À plusieurs reprises j’ai remarqué que l’être humain a une qualité extraordinaire pour rebondir dans la situation des plus difficiles de sa vie. Après la publication de mon livre maintenant, ma vie prend racine, beaucoup de personnes m’ont fait part de leur rétablissement, leur désir de vivre et surtout de vivre autrement. Ne désirant plus garder les faux polis du passé et les habitudes malsaines qui les avaient amenés ont la dépression.

Dans une très grande majorité, ces personnes ne pensaient aucunement resté dans la situation qui les avait conduits à la maladie. Bien au contraire, ils désiraient absolument s’en sortir, mais pas de n’importe comment, de façon positive, réfléchie et surtout pour avoir un mieux-être et une bonne qualité de vie.

Beaucoup m’ont racontés, leur passage à vide, la chute dont ils ont été victime. Mais c’est la façon positive dont ils cherchaient à se relever, à rebondir comme je disais au début qui m’impressionnait.
Ces gens me parlant de leurs trucs pour mieux progresser et avancer dans leurs nouvelles vies étaient fort touchants, car ils se savaient fragiles et malgré tout, ils maintenaient le cap sur le bon rétablissement et le bonheur a l’horizon.

J’ai reçu en témoignage de grands pans de leurs vies ou parfois j’ai senti la profondeur de leurs désespoirs et leurs tourments, mais toujours avec au fond des yeux un grand désir de finalement passer a quelque chose de nouveau et de plus stimulant dans leurs vies, sois la bonne santé.
J’ai pu faire le même constat après bien des conférences que j’ai données ou les gens attendaient à la fin pour me dire combien ils étaient mieux et bien dans cette nouvelle vie que la dépression leurs avaient apportés.

Bien sûr, ces gens m’avouaient sans retenu la lourde tâche de garder la garde bien haute en période plus grise ou orageuse de leurs vies. Plusieurs m’ont même raconter se servir souvent des trucs que j’avais donné dans mon livre, trucs et outils que je me sers encore, comme quoi rien n’est vraiment jamais acquis et qu’il faut toujours se méfier et rester éveillé au moindre signe qui réapparait.

Serge Larochelle
Auteur-conférencier